La Fondation Doggone fait un don de 150 000 $ à la Fondation du CUSM pour la recherche sur le cancer du sein

Ce don soutient la recherche sur la biopsie liquide pour le cancer du sein, un test de dépistage novateur qui détecte l’ADN des tumeurs à partir d’un échantillon de sang.

Montréal, le 15 mai 2024 – Dans le cadre de sa mission visant à soutenir les soins de santé au Québec, la Fondation Doggone s’est engagée à verser 150 000 $ à la Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pour appuyer les chercheurs en cancérologie du CUSM et faire progresser les soins de précision pour le cancer du sein. Depuis sa généreuse contribution à la construction du site Glen jusqu’à son soutien de l’Initiative interdisciplinaire en infection et immunité de McGill (Mi4) et des innovations vitales dans le domaine de la recherche cardiovasculaire, la Fondation Doggone ne cesse de démontrer son engagement à faire progresser les soins de santé.

« Nous sommes à l’aube de percées majeures qui transformeront des vies grâce à la recherche sur le cancer du sein, et la Fondation Doggone est heureuse de soutenir la recherche qui se déroule au CUSM. Notre don finance certains des plus grands esprits de la médecine, ce qui se traduit par de meilleurs soins et de l’innovation ici même au Québec. Ce que nous voulons, c’est voir notre communauté prospérer. »

– Paul Marchand, président de la Fondation Doggone

Le don de la Fondation Doggone soutient le travail du Dr Sarkis Meterissian, directeur de la Clinique du sein du CUSM, de la Dre Julia Burnier, scientifique du Programme de recherche sur le cancer de l’IR-CUSM, et de la Dre Morag Park. Il et elles travaillent à la recherche d’une signature du cancer du sein par le biais de la biopsie liquide, un test de dépistage du cancer innovant qui détecte l’ADN tumoral circulant dans le corps à l’aide d’un échantillon de sang. Ce test non invasif est le premier du genre et permettra de détecter le cancer du sein suffisamment tôt pour pouvoir le traiter.

« Soutenir le travail des Drs Meterissian, Burnier et Park me tient à cœur, car je sais à quel point cette maladie peut vous emporter et à quel point les protocoles actuels sont invasifs. Notre don à la Fondation du CUSM souligne notre foi dans les chercheurs du CUSM qui changeront le visage de ce cancer. Je veux aider à créer une société où toutes les femmes confrontées au cancer du sein recevront le traitement le plus précis et le plus personnalisé tout au long de l’évolution de leur maladie. »

– Susan Avon, directrice de la Fondation Doggone

Dans la plupart des cas, le cancer du sein peut être traité chez 80 % des patientes. Mais ce n’est pas suffisant, surtout lorsque certains sous-types résistent aux traitements existants.

« Au CUSM, nous avons la science et nous avons accès à une riche biobanque de tissus cancéreux qui nous renseigne sur la constitution génétique et les faiblesses des différentes variantes de la maladie. Mais il nous faut trouver la signature spécifique du cancer du sein pour pouvoir intégrer la détection précoce dans le protocole de soins et veiller à ce que le cancer ne progresse jamais au point de mettre la vie en danger. Le soutien de la Fondation Doggone garantit que nous pourrons y arriver de notre vivant. »

– Dr Sarkis Meterissian, directeur de la Clinique du sein

La biopsie liquide est particulièrement intéressante parce qu’elle offre un avantage très clair contre le cancer : elle peut prédire la récurrence avant la formation d’une tumeur. Les données issues du laboratoire de la Dre Burnier permettent également de voir sous un nouveau jour différents types de cancer, y compris les cancers du sein. Elles permettront aux chercheurs de mettre au point des traitements qui cibleront et détruiront des types spécifiques de cancer, et de trouver les signatures nécessaires à la détection précoce.

« Nous sommes très enthousiastes à propos de la biopsie liquide, car elle modifie le paysage même de la détection du cancer. L’impact sera énorme, car cela signifie que nous serons en mesure de détecter le cancer du sein à un stade précoce, alors qu’il est le plus facile à traiter. Cela nous permettra de faire des progrès incroyables en matière de suivi personnalisé et moins invasif du cancer. »

– Dre Julia Burnier, scientifique, IR-CUSM et Programme de recherche sur le cancer

La biopsie liquide donne déjà des résultats prometteurs pour d’autres cancers, et une étude sur la signature du cancer du sein fait partie d’un projet plus vaste visant à s’assurer que le monde entier puisse bénéficier de cette approche personnalisée et de précision.

« La Fondation du CUSM est reconnaissante envers la Fondation Doggone pour sa générosité et son soutien continus de notre mission pour l’avancement des soins en cancérologie au Québec. L’impact de ce don sur la découverte d’une signature du cancer du sein ne peut être surestimé : il marque un moment passionnant dans la recherche de précision sur le cancer. Ensemble, nous repoussons les limites du possible et chaque dollar se traduit par un plus grand nombre de vies sauvées. »

– Marie-Hélène Laramée, présidente-directrice générale de la Fondation du CUSM

La Fondation du CUSM et la Fondation Rossy financent un projet visant à éradiquer l’hépatite C à Montréal