Respiratoire

Recherche sur les MPOC : Prévenir les attaques pulmonaires

Recherche sur les MPOC : Prévenir les attaques pulmonaires

Lancé

septembre 2023

<p></p> <p>Imaginez être à bout de souffle, incapable de prendre une respiration vitale.</p> <p></p>

Imaginez être à bout de souffle, incapable de prendre une respiration vitale.

C’est ce qu’on appelle une crise pulmonaire, et elle est tout aussi dangereuse qu’une crise cardiaque. Pour les personnes vivant avec une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), les crises pulmonaires sont synonymes d’halètements qui menacent non seulement leur capacité de respirer normalement, mais surtout leur vie.

Progrès

Montant recueilli

0 $

0 $
100 000 $

01

Quoi

La MPOC est une condition répandue mondialement qui peut toucher n’importe qui.

La MPOC est l’une des maladies les plus répandues dans le monde. Elle est responsable de 3 millions de décès chaque année et est le plus souvent causée par le tabagisme et la pollution de l’air. Les personnes atteintes de MPOC souffrent d’un essoufflement qui les empêche de faire les choses qu’elles aiment – seulement marcher d’une pièce à l’autre de leur maison peut représenter un effort monumental. Nos médecins et chercheurs du CUSM le Dr Bryan Ross, le Dr Jean Bourbeau et Dany Doiron, Ph.D. sont des pionniers qui s’attèlent à créer une vie meilleure et plus saine pour les personnes atteintes de MPOC.

02

Comment

L’étude CanCOLD nous aidera à comprendre et à prévenir la MPOC.

La Cohorte canadienne des maladies pulmonaires obstructives (CanCOLD) est une étude pancanadienne à long terme créée en 2009 par le Dr Jean Bourbeau, médecin et chercheur au CUSM, afin de mieux comprendre pourquoi tant de personnes développent une MPOC et comment fournir les meilleurs soins pour changer des vies. Voici comment :

  1. Prévenir les crises pulmonaires

    Les crises pulmonaires (ou « exacerbations ») sont des événements de santé qui mettent la vie en danger et qui causent des difficultés à respirer. Bien que l’on en parle rarement, les crises pulmonaires sont la première cause de consultation aux urgences dans tout le pays. CanCOLD s’efforce de comprendre pourquoi les crises pulmonaires surviennent et comment mieux les traiter pour garantir aux patients une vie plus longue et en meilleure santé.

  2. Comprendre les effets du changement climatique et de la pollution de l’air

    Nous savons depuis toujours que la pollution de l’air affecte la santé pulmonaire, mais dans quelle mesure? Le Dr Bryan Ross, de l’Institut de recherche du CUSM, étudie l’impact de la pollution de l’air sur nos poumons et la façon dont les changements climatiques pourraient aggraver notre santé respiratoire.

  3. Suivre la santé des patients grâce à la surveillance à domicile

    Les dispositifs portables sont la dernière tendance en matière de soins de santé, permettant aux médecins et aux chercheurs d’effectuer le suivi de leurs patients, afin d’obtenir un portrait complet de leur santé. CanCOLD utilise des dispositifs portables pour recueillir des données précieuses sur la mécanique pulmonaire et les attaques pulmonaires chez les patients atteints de MPOC.

« La MPOC progresse lentement et est invisible dans ses premiers stades. Lorsqu’elle commence à se manifester, elle est déjà bien installée. Comme la MPOC se manifeste lentement, les gens s’y adaptent – lorsque nous repérons enfin le problème, il est souvent très avancé. CanCOLD a pour but de recueillir les données dont nous avons besoin pour mieux comprendre et traiter la MPOC. »

Dr Jean Bourbeau

Scientifique sénior, Programme de recherche translationnelle sur les maladies respiratoires (RESP) à l’IR-CUSM, et cochercheur de CanCOLD

Aidez-nous dans la recherche sur les MPOC

Lisez nos histoires inspirantes

Lire ici