Image of three doctors in a hospital wing

Le Dr Sarkis Meterissian teindra ses longs cheveux gris en rose, puis les rasera pour recueillir des fonds pour soutenir le programme de bien-être de la Clinique du sein.

Le Dr Sarkis Meterissian, chirurgien-oncologue spécialisé en cancer du sein, se rasera la tête pour contribuer à améliorer la vie de ses patientes. Mais avant de raser ses longs cheveux gris, Dr Meterissian les teindra en rose. Tout cela pour soutenir le programme de bien-être de la Clinique du sein du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). L’objectif du Dr Meterissian est d’amasser 200 000 $ dans le cadre de la campagne Raise Craze, un événement annuel de collecte de fonds pour le cancer du sein. Au cours du mois d’octobre, le mois de sensibilisation au cancer du sein, la Fondation Avon pour les femmes Canada égalera tous les dons amassés par le biais de la campagne du Dr Meterissian jusqu’à concurrence de 100 000 $, pour un possible total de 300 000 $ en soutien au programme de bien-être.

Le Dr Meterissian est chirurgien-oncologue, chercheur en cancérologie et directeur de la Clinique du sein au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Ardent défenseur des soins holistiques, il a créé en 2012 le programme de bien-être de la Clinique du sein du CUSM pour assurer que les patientes soient prises en charge dans leur globalité par la clinique, et non seulement pour le traitement de leur cancer.

Le programme de bien-être de la Clinique du sein propose une gamme de services visant à soutenir les femmes tout au long de leur parcours de traitement du cancer du sein. Grâce à ce programme, les patientes nouvellement diagnostiquées ont accès à une série de cinq séances où leur sont présentés leurs médecins, la Clinique du sein et les nombreuses ressources à leur disposition. Elles ont également droit à une consultation avec un psychologue pour les aider à apprivoiser leur diagnostic, aux conseils d’une nutritionniste en matière de planification des repas, à des physiologistes de l’exercice pour les aider à demeurer actives et à garder une bonne forme physique pendant le traitement, ainsi qu’à un sexologue pour les aider à surmonter des problèmes d’intimité et d’image corporelle.

Le programme de bien-être de la Clinique du sein, qui est entièrement financé par des dons, aide les femmes qui vivent avec le cancer du sein non seulement à survivre, mais à s’épanouir.

Nous nous sommes assis avec le Dr Meterissian pour discuter de sa décision de se raser la tête.

Q : Qu’est-ce qui vous a inspiré à collecter des fonds et à vous raser la tête dans le cadre de la campagne Raise Craze?

R : Le programme de bien-être repose entièrement sur la générosité des donatrices et des donateurs; le programme n’existerait pas sans eux. La pandémie de COVID-19 nous a empêchés d’organiser des activités de collecte de fonds, ce qui a mis le programme en péril. Le programme est un élément essentiel du parcours de traitement du cancer du sein; il aide nos patientes à mener une vie épanouie après le cancer. Je devais faire quelque chose pour aider à garder ce programme en vie. Pink in the city organise chaque année la campagne Raise Craze et j’ai décidé qu’il était temps que j’y participe. Je me rase la tête pour assurer la continuité du programme de bien-être, mais plus important encore, pour offrir mon soutien à mes patientes.

Q : Vous avez amassé plus de 100 000 $ jusqu’à présent, comment vous sentez-vous?

R : La campagne fonctionne vraiment bien, j’en suis très heureux. Les gens sont très enthousiastes à l’hôpital. Mes affiches sont partout et les gens portent des t-shirts avec ma photo. Au fond, j’espère dépasser mon objectif.

Q : Parlez-nous un peu de l’appui que vous avez reçu pour votre campagne Raise Craze.

R : Mes patientes reconnaissent la nature symbolique de ce que je fais et elles sont assez impressionnées qu’un médecin décide de se raser la tête. Je ne m’y attendais pas. Pour moi, c’était plus pragmatique, je voulais recueillir de l’argent pour le programme. Mais la première chose que mes patientes demandent lorsqu’elles sont diagnostiquées, c’est « vais-je perdre mes cheveux? » La perte de leurs cheveux est un moment très émotif pour elles. Je pense que la nature symbolique de mon geste a réellement trouvé un écho chez les gens.

Q : Vous êtes un ardent défenseur des soins axés sur le patient. Pourquoi est-ce si important pour vous?

R : Nous avons fait des progrès considérables au cours des 25 dernières années dans le traitement du cancer et en particulier dans le traitement du cancer du sein, mais il nous arrive encore souvent de ne pas prêter autant d’attention à la santé globale de la patiente – à sa santé mentale, physique ou sexuelle – qu’à son cancer. Et c’est particulièrement important dans le contexte du cancer du sein où il y a tellement d’autres aspects qui perturbent la vie des patientes. Les services des nutritionnistes et des entraîneurs personnels sont dispendieux et nos patientes ne peuvent pas toujours se les permettre. Grâce au programme de bien-être, nos patientes y ont accès gratuitement. Je suis très reconnaissant à la Fondation du CUSM de nous appuyer pendant la mise en œuvre de notre programme. C’est essentiel pour le bien-être de nos patientes.

Q : Quel est votre plus grand rêve pour le programme de bien-être de la Clinique du sein?

R : Il est très difficile de recueillir de l’argent chaque année. Mon rêve serait que quelqu’un fasse un don qui financerait à perpétuité l’ensemble du programme. Un fonds de dotation pourrait le faire. Avec un don significatif, le maintien du programme de bien-être pourrait être assuré grâce aux intérêts uniquement. J’aime les campagnes de financement, elles suscitent de l’intérêt dans la communauté, mais mon plus grand souhait serait d’être témoin pendant mon mandat d’un généreux don qui garantirait l’avenir du Programme de bien-être.

Le Dr Meterissian teindra ses longs cheveux gris en rose le 19 octobre, puis les rasera lors d’un événement public le 20 octobre au Centre de santé de l’Université McGill.

Jusqu’au 31 octobre, vos dons auront un double impact grâce à la générosité de la Fondation Avon pour femmes Canada. Pour en savoir plus ou pour faire un don, rendez-vous sur https://muhcf.akaraisin.com/ui/raisecraze2021

Raise Craze est une campagne de financement annuelle organisée par l’organisme de bienfaisance Pink in the City pour le cancer du sein.