Image of healthcare workers holding brown bags of food next to a trolley

La COVID-19 a fait des ravages parmi les travailleurs de la santé. Nous avons tous entendu les récits d’épuisement professionnel, de détérioration de la santé mentale et de contamination des experts en santé. La pandémie a récemment atteint son deuxième anniversaire et les travailleurs de la santé sont en première ligne depuis le début – deux années de situations difficiles, épuisantes et déchirantes.

Au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), un couple anonyme de Westmount s’est mobilisé pour montrer aux travailleurs de la santé qu’ils reconnaissent les difficultés et les sacrifices imposés par la COVID. Depuis le début de la pandémie, ils ont fourni des milliers de repas au personnel hospitalier qui s’efforce de sauver la vie des patients atteints de la COVID-19 sévère.

Tout a commencé au printemps 2020, alors que le monde était confronté à la première vague du coronavirus. Nos donateurs étaient déterminés à contribuer à alléger le fardeau des travailleurs de la santé de première ligne.

« Nous nous sommes interrogés sur la manière dont nous pouvions aider. Nous avons alors proposé que, puisqu’ils travaillent des quarts de 12 heures avec une seule pause-repas, couverts de la tête aux pieds avec de l’équipement qui ne peut pas être enlevé facilement, pourquoi ne pas leur proposer des repas chauds? », expliquent nos donateurs.

Le couple a fait appel à plusieurs restaurants de la région et a commencé à envoyer des repas à chaque membre du personnel de l’unité COVID, trois quarts par jour, sept jours par semaine. Non seulement les travailleurs de la santé ont reçu un repas chaud pour leur remonter le moral et honorer leur travail acharné, mais cette initiative a également aidé les restaurateurs, qui avaient du mal à se maintenir à flot pendant le confinement.

« Au début, aucun de ces travailleurs de première ligne n’était vraiment formé pour fournir des soins en cas d’épidémie ou de pandémie », expliquent nos donateurs. « L’infirmière responsable de l’unité COVID nous a dit que chaque jour et chaque nuit, des patients mouraient. La situation devait ressembler à une zone de guerre. »

Le programme a duré 10 mois, fournissant jusqu’à 104 repas par jour. Le personnel soignant de première ligne, épuisé et ressentant le poids de la perte de tant de patients, est profondément reconnaissant.

« Le fait de recevoir un repas gratuit de la Fondation nous rappelle que notre travail est considéré et que nous ne sommes pas oubliés », affirme Benoit Cousineau, infirmier gestionnaire à l’urgence.

Le programme de repas a pris fin en même temps que les premières vagues, mais lorsqu’Omicron a frappé à la fin de 2021, nos donateurs savaient à quel point cela serait démoralisant pour le personnel de la santé, qui avait déjà enduré vague après vague du virus. À l’hiver 2022, ils ont recommencé à offrir des repas chauds. Les restrictions commençaient à s’atténuer, mais les hôpitaux s’occupaient toujours de dizaines de patients gravement malades. Cette fois, les repas sont préparés par cinq restaurants situés à l’intérieur du CUSM : Kim Jen Ming – Cantine Satay Brothers, Subway, Presse Café, Boulangerie & cie, et le Comptoir Veritas Café. En tout, 700 repas sont offerts chaque semaine.

Bien qu’anonymes, nos donateurs espèrent que leur don incitera d’autres personnes à soutenir et à rendre hommage aux travailleurs de la santé par des dons, de la nourriture et d’autres élans de générosité. Un tel geste ne passe pas inaperçu et, pour le personnel hospitalier, il peut faire toute la différence.

Les dons en nature comme des repas donnent droit à un reçu fiscal. Si vous êtes intéressés à montrer votre appui aux travailleurs de la santé du CUSM, veuillez nous contacter au 514 843-1543.