Une famille québécoise bien connue se joint à la lutte contre le cancer de l’ovaire

Jean-Pierre Léger et la Fondation Famille Léger font un don de 100 000 $ à la campagne DOvEE.

Le 21 septembre 2021 ー Jean-Pierre Léger et la Fondation Famille Léger s’engagent à contribuer pour faire en sorte que les cancers de l’ovaire et de l’endomètre soient détectables et curables. Monsieur Léger, philanthrope québécois reconnu et ancien président des Rôtisseries Saint-Hubert, a généreusement donné 100 000 $ à la Fondation du CUSM et le projet DOvEE. La famille Léger se joint à Julie Snyder, porte-parole de ce projet révolutionnaire visant à sauver des millions de femmes à travers le monde.

La directrice du département de gynécologie oncologique du CUSM, la Dre Lucy Gilbert, a fondé le projet de détection précoce des cancers de l’ovaire et de l’endomètre (DOvEE) afin de sauver davantage de femmes emportées par la maladie. Les cancers de l’ovaire et de l’endomètre sont connus comme des « tueurs silencieux », car ils présentent très peu de symptômes. Au moment où le cancer est actuellement détecté, les femmes sont confrontées à des taux de survie sinistres. En 2018, la Dre Gilbert a mis au point le test DOvEEgene, un test de diagnostic simple qui détecte les cancers de l’ovaire et de l’endomètre à un stade précoce, assurant ainsi de bien meilleures chances de survie. Il fonctionne à peu près comme un frottis cervical, pour le cancer du col de l’utérus, mais le DOvEEgene test détecte des mutations génétiques.

Julie Snyder a perdu sa mère d’un cancer de l’ovaire en 2018.

Jean-Pierre Léger a perdu une amie proche à cause d’un cancer de l’ovaire à un stade avancé. C’est pourquoi cette cause lui tient à cœur. Ce test pourrait être utilisé facilement, sans équipement médical spécialisé, et ce partout au Québec : des Îles-de-la-Madeleine jusqu’au Nunavik, de l’Outaouais jusqu’à la Côte-Nord.  

« Lorsque j’ai entendu parler du partenariat de Julie Snyder avec la Fondation du CUSM et de leur objectif, j’ai su que je devais les aider. La Fondation Famille Léger soutiendra l’objectif de Julie pour rendre le test DOvEEgene facilement accessible et sauver la vie d’innombrables femmes, grâce au dépistage précoce de ces cancers mortels. »

Jean-Pierre Léger, vice-président de la Fondation Famille Léger

Julie Snyder a contribué personnellement à la campagne DOvEE, notamment par un don de 5 000 $ de sa compagnie Production J., en plus de consacrer plusieurs épisodes de sa populaire émission de télévision, La semaine des 4 Julie, à expliquer pourquoi cette cause est si importante pour elle.

« Le projet DOvEE me tient à cœur. J’aimerais que plus personne ne perde un membre de sa famille à cause du cancer de l’ovaire. Le test DOvEEgene pourrait nous aider à faire en sorte que, de mon vivant, les cancers de l’ovaire et de l’endomètre ne soient plus des maladies mortelles. Merci, Jean-Pierre, de croire en cette mission qui permettra de sauver la vie de plusieurs femmes et de faire rayonner le Québec qui aura mis sur pied cette avancée médicale. »

Julie Snyder, personnalité médiatique et porte-parole de la campagne DOvEE

Ce généreux don de 100 000 $ aidera à financer la dernière étape de l’essai clinique DOvEE à Montréal. 2 500 femmes participeront à cet essai de phase 3, contribuant ainsi à transformer la médecine pour les générations futures. Depuis le mois de mai, les femmes âgées de 45 à 70 ans peuvent s’inscrire pour y participer.

« Je suis très reconnaissante envers Jean-Pierre Léger et la Fondation Famille Léger pour leur leadership et leur générosité. Le test DOvEEgene est une découverte canadienne historique qui permettra de sauver des millions de femmes dans le monde. L’engagement de la famille Léger contribuera à révolutionner la médecine. »

Julie Quenneville, présidente-directrice générale de la Fondation du CUSM

La famille Léger se joint au réseau Medicart/Epiderma, Raymond James et BMO, entre autres, pour soutenir des recherches révolutionnaires.

Pour faire un don en savoir plus : https://fondationcusm.com/osez-rever/cancer/dovee/