Image of group with sign posing on stairs

Blachford appuie la Dre Lucy Gilbert et le projet DOvEE et crée la Bourse Blachford pour la recherche sur le cancer de l’ovaire.

Après que deux de ses employés aient perdu leur épouse des suites du cancer de l’ovaire, John Blachford, chef de la direction de Blachford, s’est dit qu’il devait faire quelque chose. Le cancer de l’ovaire est une maladie sournoise et mortelle, dont les symptômes n’apparaissent souvent qu’à son stade le plus avancé. L’entreprise s’est engagée à faire un don de 250 000 $ à la Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pour créer la Bourse Blachford pour la recherche sur le cancer de l’ovaire afin d’aider un plus grand nombre de femmes à survivre au cancer de l’ovaire.

« Blachford célèbre ses cent ans d’existence cette année, et nous n’aurions jamais pu atteindre ce jalon important ou obtenir autant de succès sans le dévouement de nos employés. Nous avons décidé de faire un don au projet DOvEE pour démontrer notre appui aux personnes de notre entourage qui sont touchées par cette terrible maladie. »

–John Blachford, propriétaire et chef de la direction, Blachford

La nouvelle Bourse Blachford pour la recherche sur le cancer de l’ovaire appuiera la Dre Lucy Gilbert, directrice du département de gynécologie oncologique au CUSM et le projet DOvEE (Diagnostic précoce des cancers de l’ovaire et de l’endomètre). En 2018, la Dre Gilbert a mis au point le test DOvEEgene, un test diagnostique simple pour dépister les cancers de l’ovaire et de l’endomètre à leur stade précoce. Ce test fonctionne comme le test Pap pour dépister le cancer du col de l’utérus, et sa capacité de dépister le cancer à un stade précoce améliore considérablement les chances de survie. Ce test en est maintenant à l’étape du dernier essai clinique, et cette bourse lui fournira des fonds très nécessaires pour terminer l’essai et offrir le test DOvEEgene au plus grand nombre de femmes possible.

« Au département de gynécologie oncologique, je vois très souvent des diagnostics de cancer de l’ovaire et de cancer de l’endomètre à un stade avancé. Si ces cancers avaient été dépistés à un stade plus précoce, ces femmes auraient survécu. C’est vraiment épouvantable. Les essais cliniques de phase 3 du test DOvEEgene sont le point culminant d’années de travail, et je remercie Blachford de nous aider à offrir DOvEEgene à toutes les femmes. »

Dre Lucy Gilbert, directrice du département de gynécologie oncologique, Centre universitaire de santé McGill

Le taux de survie du cancer de l’ovaire n’a pas augmenté depuis plus de 30 ans, un fait étonnant si on pense à la vitesse à laquelle la médecine et la technologie ont évolué. Il y a trente ans, des entreprises comme Blachford utilisaient des télécopieurs et des machines à écrire. Alors que les tablettes ont remplacé les machines à écrire, aucune nouvelle technologie n’a été mise au point pour améliorer les taux de survie des cancers de l’ovaire et de l’endomètre. Jusqu’à maintenant.

« Trop de femmes sont emportées par les cancers de l’ovaire et de l’endomètre. La Fondation du CUSM est fière d’appuyer la Dre Lucy Gilbert dans ses efforts pour changer cette situation. Nous remercions Blachford de sa détermination à faire en sorte que ces tueurs silencieux n’emportent plus de mères, des filles, de sœurs et d’amies. »

– Julie Quenneville, présidente et directrice générale, Fondation du CUSM

Blachford, une entreprise fondée à Montréal, célèbre son centenaire cette année et ses 365 employés dans le monde entier sont fiers de redonner à la communauté qui a appuyé sa réussite.

DOvEE est l’une des priorités de la campagne Osez rêver de la Fondation du CUSM, qui vise à recueillir 200 millions de dollars pour transformer des vies et faire évoluer la médecine. La campagne Osez rêver.Arrêtez le tueur sournois a recueilli plus de 2 millions de dollars pour appuyer le grand rêve de la Dre Gilbert : faire du test DOvEEgene la norme de soin pour les femmes et sauver d’innombrables vies.

Faire un don