« Je veux laisser à mes enfants un monde meilleur que celui dont nous avons hérité. »

Ce sont les mots de Julie Quenneville, présidente-directrice générale de la Fondation du CUSM, lors de son acceptation de la Médaille de l’Assemblée nationale. Croyant fermement qu’il faut défendre ce qui est juste, Madame Quenneville a reçu ce prix en reconnaissance de ses réalisations au service de la société, notamment en ce qui concerne l’amélioration des soins de santé et l’innovation médicale.

La candidature de Julie Quenneville a été proposée par l’honorable Monsef Derraji, député de Nelligan. Elle a reçu cette distinction lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville de Kirkland le 13 juillet 2022. Le maire de la ville de Kirkland, Michel Gibson, était également présent.

La Médaille de l’Assemblée nationale est décernée par les membres de l’Assemblée nationale à des personnes dignes de reconnaissance. Monsieur Derraji a qualifié Madame Quenneville « d’exceptionnelle, dévouée et engagée, l’une des femmes les plus influentes au Canada. »

Durant la cérémonie, Madame Quenneville a prononcé un discours passionné sur son engagement envers sa communauté et l’importance de se faire entendre.

« Faire partie de la communauté signifie que nous contribuons activement à nos communautés. Défendre les injustices n’est pas seulement la responsabilité de nos politiciens; nous avons toutes et tous un rôle à jouer », a-t-elle affirmé.

Toute la carrière de Julie Quenneville est unie par le thème du service public. En tant que cheffe de cabinet associée de Philippe Couillard, elle a joué un rôle déterminant dans l’adoption de la loi interdisant le tabac dans les lieux publics. Dans ses fonctions de direction au CUSM, elle a assuré le succès de l’ouverture du nouvel hôpital du site Glen, qui a réuni sous un même toit de nombreux centres de santé et plus de 60 sites de recherche. Aujourd’hui, en tant que présidente-directrice générale de la Fondation du CUSM, elle a créé une véritable centrale de financement, recueillant des centaines de millions de dollars au profit de l’excellence des soins aux patients et de la recherche médicale de pointe.

« Au CUSM, je suis entourée chaque jour de certains des esprits les plus brillants au monde, et j’ai l’occasion de les aider à guérir les maladies et faire progresser la médecine », décrit Madame Quenneville.

L’une de ses inspirations est sa grand-mère, qui a marché dans la rue lors de nombreuses manifestations pour assurer les droits de ses enfants et petits-enfants. Aujourd’hui, Julie Quenneville espère motiver les autres à changer les choses.

« J’espère inspirer la prochaine génération de leaders à oser rêver plus grand et à se battre plus fort pour s’assurer que nous défendons nos droits, nos grandes institutions et la communauté que nous avons construite », déclare Madame Quenneville.

Pour ce qui est de changer notre pays pour le mieux, elle ne fait que commencer.

« Il y a encore un million de choses que je n’ai pas faites. J’espère avoir l’occasion, dans les décennies à venir, de contribuer à un changement positif pour notre ville, notre province et notre pays », déclare Julie Quenneville.

Avec plus de 100 millions de dollars recueillis dans le cadre de la campagne Osez rêver de la Fondation du CUSM, Madame Quenneville et son équipe de la Fondation du CUSM sont en bonne voie de transformer des vies et de faire évoluer la médecine.