Image of man and woman posing for photo

La renommée du Dr Ndao et sa volonté de faire une différence ont fait de Montréal une plaque tournante de la recherche, du diagnostic et du traitement des maladies tropicales et parasitaires

Demandez à tous ceux qui le connaissent et ils vous diront que le Dr Momar Ndao est unique en son genre : un expert en maladies infectieuses avec une joie contagieuse. Difficile de ne pas être charmé par sa générosité et sa passion pour son travail.

Spécialiste des maladies tropicales et parasitaires au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), le Dr Ndao a consacré sa vie à aider les personnes touchées par ces maladies souvent débilitantes. Son lien avec ce domaine est personnel : le Dr Ndao a grandi au Sénégal, où il a été témoin de nombreux problèmes causés par les maladies tropicales.

« J’ai grandi dans des conditions très difficiles », dit-il. « Ma mère est complètement aveugle parce qu’elle a contracté une maladie tropicale. Malheureusement, elle a été mal diagnostiquée et, par conséquent, elle n’a jamais reçu le traitement dont elle avait besoin. »

Les difficultés endurées par sa mère ont incité le Dr Ndao à poursuivre une carrière en médecine. Lorsque son oncle a contracté la même maladie qui avait causé la cécité de sa mère, il était encore plus déterminé à atteindre cet objectif.

« J’ai été le témoin direct de leur souffrance et cela m’a incité à travailler encore plus dur pour pouvoir les aider et faire en sorte que d’autres personnes dans mon pays ne connaissent pas le même sort », affirme-t-il.

Excellant dans ses études, le Dr Ndao a obtenu une généreuse bourse d’études universitaires au Sénégal, où il a complété un baccalauréat en biologie et en médecine vétérinaire. Il a ensuite été recruté pour étudier en Belgique, où il a obtenu sa maîtrise et son doctorat. Il s’est concentré sur la parasitologie, l’étude de la relation entre les parasites, leurs hôtes humains et leur impact sur la santé de la population.

Aujourd’hui, le Dr Ndao est l’un des plus grands experts dans son domaine, et il est très recherché. De nombreuses personnes atteintes de maladies parasitaires ou tropicales sont mal diagnostiquées, tout comme sa propre mère. Souffrant de maladies inexpliquées, elles s’adressent au Dr Ndao pour obtenir un diagnostic qui changera leur vie. Des patients venus d’aussi loin que l’Australie ont voyagé jusqu’à Montréal pour avoir la chance de le rencontrer, espérant qu’il ait les réponses que d’autres n’avaient pas.

Le travail altruiste du Dr Ndao est une source d’inspiration pour Eleanor Nicholls, une ancienne Montréalaise qui n’a jamais perdu son amour pour sa ville natale. Elle l’a rencontré pendant une période difficile pour son laboratoire : une pièce importante de l’équipement de test avait été endommagée, la demande d’indemnisation et les réparations allaient prendre des années.

« Ils devaient effectuer manuellement une grande partie des tests sur les échantillons, ce qui est à la fois long et dangereux pour les techniciens du laboratoire. J’ai senti qu’il était vraiment important d’aider », explique Eleanor.

Elle a organisé une rencontre avec le Dr Ndao pour en savoir plus sur son travail et a immédiatement su qu’il était extraordinaire. Sa gentillesse, sa compassion et son approche altruiste de la médecine étaient évidentes. Eleanor ne s’attendait pas à faire un don ce jour-là, mais avant la fin de la rencontre, elle s’est engagée à donner 200 000 $ pour aider à réparer l’équipement du Dr Ndao.

« C’est ce qui arrive quand on rencontre quelqu’un qui a un grand cœur et de la volonté. Vous savez immédiatement que vous devez l’aider », explique Eleanor. « Je voyais bien que c’était quelque chose que j’étais destinée à faire. »

Grâce au don d’Eleanor, le Dr Ndao a pu acheter un tout nouvel équipement pour son laboratoire. Le spectromètre de masse Autoflex lui permet de diagnostiquer des maladies pour lesquelles il n’existe pas de tests établis, comme la maladie de Lyme et la maladie de Chagas. Il fonctionne en séquençant les acides aminés, les composants des protéines, afin d’identifier les modèles qui signalent une maladie parasitaire. L’appareil permet également un diagnostic plus rapide, parfois quelques heures après avoir vu un patient.

L’Autoflex aide le Dr Ndao et son équipe à poser des diagnostics qui changent des vies.

« J’ai vu des patients à qui on avait dit qu’ils avaient un cancer ou qu’ils avaient besoin d’une transplantation cardiaque, mais qui avaient en fait contracté une maladie parasitaire », explique le Dr Ndao. « C’est tellement satisfaisant de pouvoir soulager leurs souffrances et d’améliorer considérablement leur qualité de vie. »

La renommée du Dr Ndao et sa volonté de faire une différence ont fait de Montréal une plaque tournante de la recherche, du diagnostic et du traitement des maladies tropicales et parasitaires. Le Centre national de référence en parasitologie, dont le Dr Ndao est le directeur de laboratoire, est situé au CUSM. Le centre reçoit des échantillons de partout dans le monde, afin de pouvoir offrir des diagnostiques à toutes et tous.

Les recherches actuelles du Dr Ndao portent sur la maladie de Lyme, une menace relativement nouvelle au Canada. En raison du changement climatique, les tiques porteuses de la maladie de Lyme migrent vers le nord, et les cas sont en hausse au Canada.

La maladie est réputée pour être difficile à diagnostiquer, ce qui entraîne des mois ou des années de souffrance pour les personnes infectées. Le projet VectorNET du Dr Ndao vise à créer un test de diagnostic rapide de la maladie pour réduire le nombre de personnes non diagnostiquées. L’objectif ultime est de mettre un jour ce test à la disposition de tous en pharmacie.

La Fondation du CUSM est fière de soutenir le travail du Dr Ndao, qui transforme des vies, par le biais de la campagne Osez rêver : résoudre les énigmes les plus meurtrières de l’humanité. Cette campagne soutient l’Initiative interdisciplinaire en infection et immunité de McGill (Mi4), dont le Dr Ndao est membre. Mi4 réunit plus de 250 experts issus de domaines variés pour diagnostiquer, traiter et éliminer les maladies infectieuses, de la COVID-19 à la tuberculose. Pour en savoir plus ou pour faire un don, visitez le https://fondationcusm.com/osez-rever/infection-et-immunite/.