L’intelligence artificielle pour aider à sauver des vies dans les communautés éloignées du Québec

L’accès aux soins médicaux dans les collectivités éloignées du Nord peut s’avérer difficile, en particulier pendant une crise sanitaire. Les hôpitaux des communautés québécoises éloignées comptent souvent sur les spécialistes des grandes villes comme Montréal pour analyser les radiographies et les tomodensitogrammes, ou pour identifier les patients qui doivent être envoyés dans les centres urbains pour traitement. 

Les Drs Reza Forghani et Caroline Reinhold sont à l’origine d’un projet visant à simplifier l’accès aux soins de santé pour les collectivités éloignées. Leur projet utilise l’intelligence artificielle pour analyser des images médicales comme les radiographies et les tomodensitogrammes. Il pourrait permettre de réduire les temps d’attente et de déplacement, de fournir des soins plus efficaces et de sauver davantage de vies.

« La technologie nous permet de rendre les soins de santé accessibles à tous, peu importe la distance. Grâce aux technologies en développement et actuellement utilisées dans les soins de santé, nous sommes également en mesure d’accélérer les soins en fournissant un diagnostic beaucoup plus rapidement », explique le Dr Reza Forghani.

Dr Reza Forghani

Les tomodensitogrammes constituent l’imagerie de première intention et la pierre angulaire du diagnostic de problèmes urgents tels que les AVC et les hémorragies et infections internes. Les personnes qui habitent les régions éloignées de la province n’ont souvent pas accès à un radiologiste. Pour les cas urgents, les médecins de certaines communautés rurales se fient aux radiologistes d’autres régions, comme Montréal, pour analyser les radiographies et les tomodensitogrammes.

Les Drs Forghani et Reinhold, codirecteurs du Laboratoire d’intelligence augmentée et de santé de précision de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), utiliseront l’intelligence artificielle pour analyser des images médicales devant être examinées en urgence, afin de prioriser les affections potentiellement mortelles comme les AVC, le pneumothorax ou les perforations intestinales.

 « Dans un pays comme le Canada, où de vastes régions géographiques sont peu peuplées, offrir des soins de santé de qualité et en temps opportun peut s’avérer particulièrement difficile, notamment pour les patients des communautés isolées », a déclaré la Dre Caroline Reinhold. « Nous tentons de tirer parti de cette technologie de pointe afin d’améliorer la qualité des soins et de permettre leur prestation en temps opportun pour les patients de nos communautés éloignées. »

Dre Caroline Reinhold

Chaque année, les radiologistes du CUSM analysent plus de 150 000 radiographies et 95 000 tomodensitogrammes, en plus d’être responsables de la lecture d’environ 50 000 radiographies et 1 000 échographies provenant des régions sociosanitaires du nord de la province. La technologie d’intelligence artificielle utilisée pour ce projet permettra de dépister les problèmes de santé urgents et de les transférer au radiologue de garde pour examen. Ce dernier pourra ensuite communiquer avec le médecin traitant pour que les patients soient rapidement pris en charge et traités.

 « Dans les régions éloignées, chaque seconde compte lorsqu’il s’agit de prodiguer des soins urgents. Sachant que les patients qui subissent un AVC dans les communautés rurales courent 30 % plus de risque d’en mourir que les patients des milieux urbains, ce projet développé par nos experts pourrait permettre de sauver de nombreuses vies », mentionne Julie Quenneville, présidente-directrice générale de la Fondation du CUSM.

 Le Groupe Banque TD a remis la généreuse somme de 1 million de dollars à la Fondation du CUSM afin d’appuyer le projet des Drs Forghani et Reinhold. Ce don a été fait dans le cadre de La promesse TD Prêts à agir, la plateforme d’entreprise citoyenne de la banque. Grâce à ce don, TD espère que ce projet contribuera à assurer l’équité et une plus grande égalité en matière d’accès aux soins de santé dans les communautés éloignées.

 « Nous sommes déterminés à accroître nos investissements dans la recherche, la technologie et les solutions novatrices pour contribuer à assurer l’égalité en matière d’accès aux soins de santé », affirme Sylvie Demers, présidente, direction du Québec, Groupe Banque TD. « Le projet de la Fondation du CUSM vise à améliorer l’accès à la radiologie, ce qui peut favoriser le diagnostic et le dépistage précoces et, du même coup, la santé au profit des communautés isolées du Québec. »

Vous souhaitez en savoir plus sur les recherches novatrices et exaltantes soutenues par la Fondation du CUSM? Inscrivez-vous à notre bulletin : https://fondationcusm.com/nous-joindre/restez-en-contact