De généreux donateurs réalisent le rêve d’une jeune femme

Kirandeep Kaur est une jeune femme forte et déterminée, qui a immigré au Canada pour faire des études en administration. Elle et son mari Baljeet Singh Sidhu ont quitté leur famille en Inde pour entreprendre une nouvelle vie ensemble au Canada. Leur histoire d’espoir est familière à de nombreuses personnes : immigrer dans un nouveau pays pour profiter de nouvelles occasions. Mais le rêve de Kirandeep et de Baljeet ne devait pas se réaliser.

En décembre 2020, Kirandeep a commencé à éprouver des douleurs abdominales. Elle a été admise au Centre universitaire de santé McGill (CUSM), où des examens ont révélé qu’elle avait le cancer. Ce n’était pas sa première expérience du cancer : elle avait reçu des traitements contre le cancer de l’ovaire qui avaient bien fonctionné en Inde. Après cette terrible épreuve, Kirandeep était arrivée à Montréal en 2019 pour étudier en vue de devenir analyste financière. Mais le cancer est réapparu.

« La maladie n’est pas réapparue un peu », explique la Dre Sinziana Dumitra, la chirurgienne oncologue qui a soigné Kirandeep. « Elle est revenue avec virulence. »

Après un diagnostic d’une forme agressive de cancer appendiculaire qui s’était propagé à ses ganglions lymphatiques, les plans soigneusement établis de Kirandeep se sont écroulés. Malgré la chimiothérapie, elle a été admise plusieurs fois au CUSM en raison de complications liées au cancer. Elle a été vue chaque fois par la Dre Dumitra, qui a compris qu’elle ne pouvait plus rien faire pour la sauver.

« Je me suis occupée d’elle, et c’était évident qu’elle ne pourrait jamais quitter l’hôpital », explique la Dre Dumitra, qui a dû annoncer à cette femme de 25 ans qu’elle allait mourir.

Comprenant qu’elle mourrait très loin de sa famille, Kirandeep était déterminée à retourner chez elle, en Inde. Mais tout jouait contre elle : elle devait faire non seulement un voyage en avion de 14 heures jusqu’à Delhi, mais aussi un trajet de 8 heures en train jusqu’au Punjab. L’équipe médicale ne savait pas si elle pourrait survivre à ce trajet.

« Nous étions confrontés à une situation impossible », déclare Sara Yassa, assistante infirmière-chef. « Et pourtant, on faisait tout ce qu’on pouvait. »

Profondément touchée par la situation de Kirandeep, l’équipe d’oncologie chirurgicale du CUSM a examiné toutes les options pour la ramener chez elle. Kirandeep était trop faible pour voyager seule, et le coût du transport par ambulance aérienne était prohibitif.

« L’équipe de soins infirmiers et l’équipe médicale s’inquiétaient beaucoup de la sécurité et du bien-être de Kirandeep. Elle démontrait beaucoup de force et de courage et voulait faire le voyage pour mourir près de sa famille, même si elle était gravement malade. Ensemble, on a élaboré un plan pour la ramener chez elle, mais il restait beaucoup d’inquiétudes et d’obstacles », ajoute Celia Lombardo, assistante infirmière-chef.

Déterminée à offrir le plus de réconfort possible à Kirandeep, la Dre Dumitra a appelé la Fondation du CUSM pour lui demander son aide.

« La vie ne devrait pas se terminer comme ça pour une femme de 25 ans, explique la Dre Dumitra. Mes parents étaient des immigrants, et je me demandais comment ma mère se serait sentie si quelque chose comme ça lui était arrivé. C’est ce qui m’a convaincue. Et si c’était ma mère? »

La présidente et directrice générale de la Fondation du CUSM, Julie Quenneville, a reçu son appel un vendredi soir.

« Quand j’ai entendu l’histoire de Kirandeep, je me suis dit que nous devions l’aider. Perdre une personne aussi jeune sans pouvoir réaliser son dernier rêve est une vraie tragédie. J’étais certaine qu’on pourrait trouver des donateurs aussi touchés par son histoire que je l’étais. »

Elle a donc appelé Mark Smith, France Chrétien et André Desmarais, tous de fidèles donateurs de la Fondation du CUSM. Quand ils ont entendu l’histoire déchirante de Kirandeep, ils sont rapidement passés à l’action. Ils ont non seulement donné l’argent nécessaire pour que Kirandeep puisse retourner chez elle, mais ils ont aussi pris en charge l’organisation de son voyage. Kirandeep a été transportée à Toronto par jet privé, avant d’embarquer sur un vol à destination de Delhi. Un visa a été délivré de toute urgence à l’infirmière qui devait l’accompagner. Ils ont même organisé le trajet de huit heures entre Delhi et la ville natale de Kirandeep, au Punjab.

« La Dre Dumitra a appelé la Fondation du CUSM, qui a répondu “on s’en occupe”. Quelques heures plus tard, ils ont rappelé avec un donateur. Tout se mettait en place et c’était vraiment positif. On avait de la difficulté à y croire », ajoute Madame Lombardo.

La Dre Dumitra a appelé un vendredi soir, et le mardi suivant, Kirandeep était chez elle.

« C’est un miracle, dit Baljeet, le mari de Kirandeep. Je remercie du fond du cœur toutes les personnes qui nous ont aidés. »

Une fois Kirandeep arrivée chez elle en sécurité, toute l’équipe d’oncologie chirurgicale a poussé un soupir de soulagement. Tous les membres de l’équipe avaient été touchés par son épreuve.

« Sans la Fondation, nous n’aurions probablement pas pu réaliser tout ça. Je suis très reconnaissante du soutien de Mark, France et André. Ils ont rendu sa maladie plus supportable », ajoute la Dre Dumitra.

La Fondation du CUSM rend hommage au personnel exceptionnel de l’unité C10 du CUSM pour son dévouement à l’égard de Kirandeep, et sa détermination à trouver une façon de lui permettre de rentrer chez elle. Nous sommes extrêmement reconnaissants à l’égard de tous les membres de l’équipe de soins, et des donateurs généreux qui ont permis de réaliser ce miracle.

L’histoire diffusée sur CTV News Montreal