Une nouvelle thérapie pour les patients atteints de glioblastome

Le défi

S’il existe un diagnostic dévastateur pour un patient, c’est bien le glioblastome multiforme. Cette tumeur au cerveau extrêmement agressive résiste aux traitements. La radiothérapie, la chimiothérapie, et même des tentatives pour enlever chirurgicalement la tumeur ne parviennent pas à atteindre une rémission de ce cancer, ce qui laisse très peu d’options aux médecins. En cas de récidive du glioblastome, les options de traitement sont limitées et apportent souvent très peu d’avantages. Malgré l’émergence de stratégies de traitement intensives, la durée de vie médiane des patients atteints d’un glioblastome est de 16 mois et seulement 3 à 5 pour cent d’entre eux survivent plus de trois ans. Une récidive de la maladie dans les mois suivant le traitement est pratiquement inévitable. Le glioblastome est une maladie mortelle, mais des chercheurs du CUSM ont découvert une thérapie qui pourrait changer le pronostic pour les patients. Nous avons maintenant besoin de votre aide pour mettre cette thérapie inédite à la disposition de tous.

 

 

 

La solution

Pour contrer les effets dévastateurs du glioblastome, le Dr Bassam Abdulkarim, scientifique principal à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), a mis sur pied une équipe diversifiée de médecins et de chercheurs dans le but de découvrir de nouvelles thérapies pour les patients atteints de cette maladie. En se basant sur la notion que la collaboration entre disciplines permet d’atteindre de meilleurs résultats, les Drs. Abdulkarim, Duclos, Jean-Claude, Lebrun et Sabri changent la façon dont les médecins effectuent des recherches novatrices. Après dix ans de recherche et développement, l’équipe est fière d’annoncer la découverte d’un nouveau médicament prometteur, appelé ZR2002. Ce médicament sera bientôt prêt à subir des essais cliniques, la première étape avant qu’il puisse être mis à la disposition des patients. ZR2002 a obtenu de bons résultats lors des essais précliniques, une étape positive en vue de son approbation par les organismes fédéraux de réglementation des médicaments. Mais surtout, il est capable de traverser la barrière hémato-encéphalique, ce que ne réussissent pas la majorité des nouveaux médicaments mis au point contre le glioblastome. Cette barrière naturelle qui protège le cerveau contre les infections empêche aussi des traitements qui pourraient sauver des vies de l’atteindre.

Comment vous pouvez nous aider

Le succès incroyable de ZR2002 dans des modèles précliniques est inégalé par tout autre médicament contre le cancer actuellement sur le marché. Afin de le mettre à la disposition de milliers de patients au Canada et dans le monde, nous avons besoin de votre aide pour emmener cette découverte du laboratoire en recherche clinique.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Edith Bolduc, Directrice associée, développement, Fondation du CUSM.

Tél. : 514 843-1543, poste 34397 Courriel : edith.bolduc@muhc.mcgill.ca Vous pouvez faire un don en ligne, télécharger notre formulaire de don ou composer le 514 843-1543.