Centre de prévention des maladies cardiovasculaires de l’Université McGill

La stratégie d’évaluation des maladies du cœur du CUSM diffère totalement du modèle traditionnel qui est communément utilisé aujourd’hui. Notre Modèle des avantages ainsi que de nouvelles technologies telles que le test apoB ouvrent la voie mondialement vers le changement du paradigme de la prévention des maladies cardiovasculaires.

Dr Allan Sniderman

cardiologue du CUSM

Le défi

Toutes les 7 minutes, un Canadien meurt des suites d’une maladie du cœur : c’est la plus grande cause de décès dans notre pays. 90 % des Canadiens ont au moins 1 facteur de risque lié à cette maladie et plus de 350 000 personnes d’ici sont hospitalisées pour cause de maladie du cœur chaque année.

Les maladies cardiovasculaires (MCV) peuvent avoir d’importantes répercussions physiques, émotionnelles et financières sur les patients et leurs familles, y compris : handicap grave, anxiété, dépression et perte potentielle de revenus à cause de la maladie. Il est important de redoubler d’efforts en termes de prévention avant que les MCV ne fassent disparaître d’autres pères, mères, filles, fils, frères ou sœurs.

À l’heure actuelle, le modèle traditionnel de prévention cardiovasculaire s’articule autour du traitement des personnes qui présentent un risque élevé de développer des MCV. Ce modèle cible ceux qui ont déjà eu des problèmes cardiovasculaires, comme une crise cardiaque ou un AVC, et ceux qui risquent fortement d’en avoir au cours des 10 prochaines années. Ces programmes, quoique efficaces, sont limités en termes de résultats car ils commencent souvent trop tard.

La solution

muhc-foundation-dr-allan-sniderman-mcgill-centre-prevention-cardiovascular-disease-200x300Le modèle d’évaluation des MCV du CUSM s’articule autour des avantages et non plus seulement autour des risques. Notre hôpital a instauré le Modèle des avantages au sein de sa pratique clinique, qui intègre le modèle traditionnel basé sur les risques et le pousse plus loin en traitant des personnes plus jeunes qui ont plus de chance de bénéficier du traitement par statines, un type de soins qui abaisse le taux de cholestérol dans le sang en réduisant la production de cholestérol dans le foie. Grâce à cette nouvelle stratégie de traitement, le nombre de personnes admissibles au dépistage des maladies du cœur augmentera de manière importante, ce qui, en bout de ligne, permettra de réduire l’incidence des MCV chez les femmes et les hommes.

Afin que le CUSM poursuive son rôle de chef de file en réalisant un effort international pour mieux prévenir et soigner les maladies cardiovasculaires, nous créons le Centre des maladies cardiovasculaires de l’Université McGill pour :

  • S’assurer que les femmes et les hommes effectuent des tests de dépistage plus tôt, avant qu’une MCV potentielle ne se déclare, ce qui permettra de sauver plus de vies
  • Créer un modèle de prévention plus précis pour mieux déterminer l’incidence des MCV
  • Bâtir un réseau international de collaboration entre spécialistes médicaux afin d’encourager l’élaboration de nouvelles techniques dans la prévention des MCV
  • Acheter des technologies et de l’équipement de pointe pour lancer de nouveaux projets de recherche cardiovasculaire complexes plus rapidement et plus efficacement

Comment vous pouvez nous aider

Nous amassons 5 M$ pour soutenir la création du Centre des maladies cardiovasculaires de l’Université McGill.

Vous pouvez faire un don en ligne, télécharger notre formulaire de don ou nous appeler au 514-843-1543.

Suivez-nous

A great message from Centre universitaire de santé McGill - McGill University Health Centre and Marlon Calito, a dedicated ER nurse at the Royal Victoria Hospital, who was thrilled to receive his COVID-19 vaccine. 👏 💪Being vaccinated against COVID-19 is, for many, a great moment of celebration. Today, we're sharing the words of Marlon Calito, dedicated ER nurse at the Royal Victoria Hospital, who was thrilled to receive his vaccine. "The pandemic has put our physical and mental resilience to the test for over a year," says Marlon. "Fortunately, global scientific efforts have created the COVID-19 vaccine. Personally, getting vaccinated made me feel hopeful that we can protect more effectively our patients, coworkers, families and communities by strengthening our immune system. I urge others to get vaccinated and become the light at the end of the COVID-19 tunnel."

Let’s encourage one another to stay strong...and safe! #IGotVaccinated
... See MoreSee Less

View on Facebook

This week on Health Matters, we highlight some of the latest research being conducted by teams at the Research Institute of the McGill University Health Centre and the McGill Interdisciplinary Initiative in Infection and Immunity (MI4). Dr. Jonathon Campbell discusses a study that finds saliva tests for COVID-19 are as effective as the nasal swab test. Dr. Peter Metrakos explores how artificial intelligence can help patients with stage IV colon cancer, as well as an exciting partnership with Medteq. And Centre universitaire de santé McGill - McGill University Health Centre rheumatologist, Dr. Ines Colmegna discusses her research into addressing COVID-19 vaccine hesitancy.

Where to listen 🎧:
Web: bit.ly/3beMKBH
Spotify: spoti.fi/32HFxrc
Apple: apple.co/35NvItS
... See MoreSee Less

View on Facebook

Dr. Don Sheppard, Infectious disease specialist and Director of the McGill Interdisciplinary Initiative in Infection and Immunity (MI4), shares some insight with Centre universitaire de santé McGill - McGill University Health Centre into the vaccination campaign underway in the province, including why he believes delaying a second dose is a calculated risk that makes sense. ... See MoreSee Less

View on Facebook

In case you missed it: How is COVID-19 spreading in Montreal? Centre universitaire de santé McGill - McGill University Health Centre Infectious Disease Specialist Dr. Donald Vinh joined CTV Montreal’s Mutsumi Takahashi to discuss enforcing public health guidelines, the curfew and how to combat COVID-19 vaccine hesitancy. 🏥⁣ Full interview📱➡️ bit.ly/3sERI3b ... See MoreSee Less

View on Facebook

Le Dr Mathieu Maheu-Giroux, un scientifique de MI4 et épidémiologiste à l’Université McGill, a reçu le prix Scientifique de l'année 2020 de Radio-Canada. Cet honneur souligne le projet du Dr Maheu-Giroux avec l’Institut national de santé publique du Québec pour informer le public du taux de transmission de la COVID-19 au Québec. Cet important travail fournit au gouvernement du Québec des données essentielles pour l’aider à prendre des décisions en matière de santé publique et a été rendu possible grâce aux dons de notre communauté au fonds d'urgence pour la COVID-19 de la Fondation du CUSM.
McGill Faculty of Medicine and Health Sciences
---
MI4 scientist & epidemiologist at McGill University, Dr. Mathieu Maheu-Giroux has received Radio-Canada’s 2020 Scientists of the Year Award. This honor highlights Dr. Maheu-Giroux’s project with the Institut national de santé publique du Québec to inform the public of Quebec’s COVID-19 transmission rate. This important work is providing the Quebec government with critical data to help make public health decisions and is made possible thanks to our community’s donations to the MUHC Foundation’s COVID-19 Emergency Fund.Félicitations à Mathieu Maheu-Giroux, un de quatre lauréats pour le prix du Scientifique de l'année 2020 de Radio-Canada. McGill Faculty of Medicine and Health Sciences

En utilisant un modèle mathématique qui est calibré aux données passées d'hospitalisations, on estime un taux de transmission pour la dernière période et on projette ce taux pour les trois ou quatre prochaines semaines”, explique Mathieu Maheu-Giroux, épidémiologiste à l’Université McGill, dont l’équipe fournit, chaque semaine, de nouvelles données à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux, l’INESSS, sur le nombre de lits que pourraient occuper les patients atteints du coronavirus.

Julien Arino, Marc Brisson, Caroline Colijn et Mathieu Maheu-Giroux remportent le prix du Scientifique de l’année 2020 de Radio-Canada
ici.radio-canada.ca/nouvelle/1763158/scientifiques-annee-2020-radio-canada-modelisateurs-pandemie
... See MoreSee Less

View on Facebook