La famille Poseys pose ave la Dre Benjamin et deux infirmières du Centre des naissances

Les contractions de Kierra Posey ont commencé à 2 heures du matin, le 19 juillet. Elles se sont accélérées rapidement, sont passées aux 15 minutes, et à 3 heures elles étaient si rapprochées que Kierra ne pouvait plus les minuter. Bébé Nile n’avait pas l’intention d’attendre d’arriver à l’hôpital; il allait venir au monde à la maison.

Kierra et DeVier Posey ont déménagé à Montréal en mai dernier avec leur fils de cinq ans, Drue, pour le début du camp d’entraînement des Alouettes de Montréal. L’arrivée dans une nouvelle ville impliquait la recherche d’un nouveau médecin et d’une nouvelle équipe médicale pour suivre la grossesse. Kierra est donc devenue une patiente de la Dre Alice Benjamin au CUSM.

Elle avait l’intention d’accoucher à l’hôpital, mais bébé Nile avait d’autres projets pour son entrée officielle dans le monde.

Le 18 juillet, Kierra s’est rendue au Centre des naissances pour passer des examens de routine. Elle n’était pas encore dilatée et elle est donc retournée chez elle pour poursuivre ses activités habituelles. Comme sa mère était en visite à Montréal, toute la famille en a profité pour explorer leur nouvelle ville de résidence.

C’est ce soir-là que les contractions ont commencé très rapidement, et à 3 h 30 les pleurs de bébé Nile résonnaient dans toute la maison. Kierra et le nouveau-né ont rapidement été pris en charge et transportés à l’hôpital en ambulance.

« Quand j’ai vraiment compris ce qui venait d’arriver, je me suis mise à rire. Je ne pouvais pas y croire! J’avais prévu accoucher au Glen, et je me souviens avoir dit à la Dre Benjamin que je voulais que ce soit elle qui mette mon bébé au monde », raconte Kierra.

Dès son arrivée à l’hôpital, l’équipe s’est rapidement mise au travail.

« Tout le monde a été extraordinaire. Un résident est venu me faire des points de suture. La Dre Benjamin est venue vérifier comment j’allais. Ils ont pris très bien soin de nous, ça a été une expérience fantastique à tous points de vue », explique-t-elle.

Même si l’accouchement s’était déroulé sans complications majeures, Nile avait avalé un peu de liquide durant le travail, ce qui a causé des problèmes pour l’allaitement. Kierra se rappelle les soins apaisants qu’ils ont reçus d’une infirmière qui l’a aidée à nourrir Nile, et qui l’a calmée après ces quelques heures mouvementées.

« L’équipe était en parfait contrôle. Ils ont pris bien soin de Nile et aussi de Kierra. J’étais très heureux », ajoute DeVier.

Le couple a été tellement satisfait des soins qu’ils ont reçus qu’ils ont nommé les infirmières Ingrid Merzbacher-Boucher et Brittany Bertrand leurs héroïnes de l’hôpital.

Share This