Gaëlle Vuillaume a l’habitude d’être derrière la caméra et de prendre des photos pour aider les gens à raconter leur histoire. En tant que photographe professionnelle, elle est bénévole pour l’activité Raise Craze de Pink in the City depuis plusieurs années. Mais cette année était différente pour Gaëlle. Cette année, l’activité a pris une tournure plus personnelle.

Gaëlle Vuillaume

Au cours de l’été 2020, la mère de Gaëlle a reçu un diagnostic de cancer du sein. Ce diagnostic bouleversant était d’autant plus difficile à encaisser que sa mère habite en France, et que la COVID‑19 l’empêchait de se rendre auprès d’elle. Sa mère a entrepris ses traitements de chimiothérapie et elle est restée en contact avec sa fille pendant tous les moments éprouvants. Et comme c’est le cas pour de nombreuses femmes, la perte de ses cheveux l’a beaucoup affectée. Elle s’y attendait, mais ce fut quand même difficile. Elle a pris la décision de se raser la tête plutôt que de perdre graduellement ses cheveux. C’est pourquoi, le 21 octobre, dans le cadre d’une collaboration entre Pink in the City et la Fondation du CUSM, Gaëlle s’est aussi rasé la tête pour la cause, et pour sa mère.

« J’aimerais changer la façon dont les gens perçoivent les personnes qui n’ont plus de cheveux, en particulier les femmes, et les stigmatisent. Je pense que chaque femme et chaque personne est belle, tout simplement. Je voulais faire une différence pour les femmes fortes et magnifiques qui m’inspirent tous les jours. »

Gaëlle Vuillaume, collectrice de fonds, Raise Craze

Cette année marque le 5e anniversaire de l’activité annuelle Raise Craze, qui a permis jusqu’à maintenant de recueillir plus de 63 000 $ pour le Programme de bien-être de la Clinique du sein du CUSM. Octobre est le mois de sensibilisation au cancer du sein, un moment privilégié pour raconter des histoires, inspirer les gens et partager l’espoir et la douleur de tous ceux qui ont été touchés par le cancer du sein et de tous ceux qui ont perdu une proche.

« J’adore travailler avec nos partenaires année après année pour recueillir des fonds et sensibiliser la population. Ils ne me déçoivent jamais et prennent toujours les devants pour démontrer que tout le monde peut redonner au suivant. »

Denise Vourtzoumis, présidente et cofondatrice, Pink in the City

La pandémie a compliqué toutes les activités de collecte de fonds. Mais elle n’a pas arrêté les femmes impliquées dans l’activité Raise Craze de cette année. Gaëlle a exploité les médias sociaux et fait appel à son propre cercle de connaissances, ici et à l’étranger, pour passer le mot. Elle a incité les gens à donner dans la mesure de leurs moyens, mais aussi à s’informer au sujet de la maladie. Le cancer du sein est le cancer le plus courant chez les Canadiennes et la deuxième cause de décès du cancer chez les femmes.

 

« Les efforts de Gaëlle sont très appréciés et nécessaires. Le Programme de bien-être de la Clinique du sein du CUSM offre à nos patientes de l’aide et des conseils importants sur des sujets tels que l’image corporelle, l’exercice, l’alimentation et la kinésiologie. Ce programme est financé entièrement par des dons généreux de nos patients et par des activités de collecte de fonds comme celle-ci. »

Dr Sarkis Meterissian, Professeur de chirurgie et d’oncologie, Directeur de la Clinique du sein du CUSM, Université McGill

Gaëlle a recueilli personnellement 2 600 $ cette année. Elle considère que la perte de ses cheveux est un petit prix à payer en comparaison à ce que les fonds recueillis permettront d’offrir aux personnes dans le besoin. Si vous désirez faire un don à Raise Craze, à la recherche et aux soins du cancer du sein, visitez la page Raise Craze 2020.

Share This