Le diagnostic d’un cancer du sein est toujours déchirant. Pour Brandi Lee Hicks, il a été aggravé par la pandémie de COVID-19, qui a ajouté un nouveau niveau d’incertitude à une période déjà angoissante.

« Je me souviens d’avoir noté tous mes nombreux rendez-vous dans mon agenda, et j’ai craqué », explique Brandi Lee Hicks. « Tout ça était trop bouleversant. »

Le choc, la peur et l’appréhension sont des réactions courantes suite à un diagnostic de cancer du sein. Pour aider les 15 000 personnes traitées au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) chaque année, le Programme de bien-être de la Clinique du sein du CUSM offre une gamme de services spécialement conçus pour soutenir les patientes atteintes d’un cancer du sein dans leur cheminement. Bien que le coronavirus ait compliqué de nombreux aspects du traitement du cancer, Sophie Blondin, coordinatrice du soutien aux patientes, s’est assurée que chaque patiente continue de recevoir le soutien dont elle a besoin.

« Lorsque la pandémie a frappé, je ne pouvais plus travailler au bureau, mais je ne pouvais pas simplement cesser d’offrir des services à nos patientes atteintes d’un cancer du sein », explique Sophie Blondin. « Elles ont besoin de soutien pour mener à bien leur traitement, et j’étais déterminée à leur apporter cet appui de toutes les manières possibles. »

Brandi Lee Hicks

Brandi Lee Hicks, patiente atteinte du cancer du sein

Madame Blondin a été embauchée en 2019 grâce à la générosité de nombreux donateurs. Coach certifiée travaillant depuis plusieurs années auprès de patients atteints d’un cancer, elle est enthousiasmée de pouvoir offrir le Programme de bien-être de la Clinique du sein à chaque personne qui en franchit les portes. Son humanité, sa passion et son ingéniosité ont permis au programme de continuer à fonctionner pendant la pandémie.

Elle a commencé par adapter les services pour les offrir en ligne, sur Zoom. Elle a également lancé un bulletin électronique pour rassurer les nombreuses patientes du CUSM atteintes d’un cancer du sein durant la crise, leur offrir des conseils et les aider à faire face à cette situation sans précédent.

Actuellement, les patientes du CUSM atteintes d’un cancer du sein ont accès à une myriade de ressources en ligne, quel que soit le stade de leur cancer. Les patientes nouvellement diagnostiquées sont invitées à assister à une série de cinq séances pour en apprendre davantage sur leurs médecins, la Clinique du sein et les nombreuses ressources à leur disposition. Elles ont également droit à une séance avec un psychologue pour les aider à apprivoiser et mieux comprendre leur condition.

Dès l’annonce du diagnostic, les patientes ont accès à des experts en nutrition, en physiologie de l’exercice et en sexologie. Généreusement financés par la Fondation CURE, les deux postes de nutritionnistes du Programme de bien-être fournissent des conseils personnalisés et aident à la planification des repas.

« Les patientes atteintes d’un cancer du sein placent leur confiance et leur vie entre les mains de quelqu’un d’autre », explique Yamileth Marcano, diététicienne clinique au CUSM. « Une bonne nutrition peut faire une différence sur leur rétablissement, leur force et le risque de récidive de la maladie. »

Les physiologistes de l’exercice aident les patientes à rester actives pendant leur traitement. Il a été démontré que l’exercice régulier et le maintien d’un poids santé en améliorent les résultats et les taux de survie également. Une sexologue aide les patientes à surmonter des problèmes d’estime de soi et d’image corporelle, notamment en proposant des solutions concernant l’intimité ou la communication au sein d’un couple, tout au long du parcours de lutte contre le cancer. Ce volet du Programme de bien-être est généreusement financé par la Fondation du cancer du sein du Québec, tout comme le groupe de soutien pour reprendre une vie active.

Pour les patientes comme Brandi Lee Hicks, ces services représentent un réseau d’entraide absolument essentiel. Le nouveau format en ligne a eu des effets positifs inattendus : Brandi Lee Hicks vit à l’extérieur de l’île de Montréal, elle économise donc beaucoup de temps en n’ayant pas à se déplacer. C’est avec le soutien de Sophie Blondin et des nombreux membres du personnel du Programme de bien-être de la Clinique du sein du CUSM qu’elle a récemment terminé son traitement contre le cancer du sein.

Brandi Lee Hicks

Brandi Lee Hicks suite à la fin de son traitement

« Je ne sais pas comment j’aurais pu passer au travers sans Sophie et le programme. Chaque fois que j’avais besoin d’aide ou que j’avais une question, j’envoyais un courriel à Sophie et elle me rappelait pour m’orienter dans la bonne direction », explique Madame Hicks.

Grâce à la générosité des donatrices et des donateurs, ainsi qu’à la passion et à l’altruisme des expertes et experts du programme, des patientes comme Brandi reçoivent le soutien dont elles ont besoin pour vaincre cette terrible maladie.

Share This