La campagne Osez rêver soutient les priorités du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pour faire évoluer la médecine et transformer des vies.

L’objectif de 200 millions de dollars de la Fondation du CUSM vise à transformer le CUSM, l’un des réseaux hospitaliers universitaires les plus perfectionnés au monde, en un pôle internatio-nal de premier plan pour la recherche clinique novatrice et l’excellence des soins.

Les coprésidentes de la campagne Osez Rêver : Marc Parent, président et chef de la direction de CAE, Suzanne Legge Orr, éminente leader communautaire, et l’honorable Jean Charest, ancien premier ministre du Québec.

« Le CUSM est l’un des meilleurs hôpitaux universitaires du Canada. Avec la campagne Osez rêver, nous en ferons l’un des meilleurs au monde », déclare Norman Steinberg, président du conseil d’administration de la Fondation du CUSM.

Cette campagne est axée sur d’importantes priorités en matière de soins de santé, notamment les maladies infectieuses, le cancer, les soins cardiovasculaires et la recherche. Elle garantira aussi au CUSM l’emploi de l’une des équipes les plus qualifiées au Canada, ainsi que l’accès à des technologies et à de l’équipement de pointe.

« Nous avons travaillé avec le CUSM pour sélectionner des priorités qui reflètent les plus grands besoins du monde de la médecine, aujourd’hui et dans l’avenir », déclare Julie Quenneville, présidente de la Fondation du CUSM. « Nous invitons notre communauté à oser rêver à nos côtés. »

La coprésidence de cette campagne est assurée par l’honorable Jean Charest, ancien premier ministre du Québec, Marc Parent, président et chef de la direction de CAE, et Suzanne Legge Orr, éminente leader communautaire.

« Le CUSM abrite une mine de talents dans les domaines des soins de santé et de la recherche médicale. Je suis fier d’appuyer cet hôpital qui dessert des millions de personnes à travers la province », déclare Jean Charest, coprésident de la campagne Osez rêver.

 

« Grâce à Osez rêver, nous fournirons les ressources et l’expertise nécessaires à la promotion de l’innovation en matière de soins de santé, pour faire évoluer la médecine et transformer des vies », affirme Marc Parent, coprésident de la campagne.

Osez rêver (ou Dream Big en anglais) recueillera 60 millions de dollars pour résoudre certaines des énigmes les plus mortelles de l’humanité, comme la résistance aux antibiotiques et les maladies infectieuses telles que la COVID-19 et la tuberculose, en soutenant l’Initiative interdisciplinaire en infection et immunité de McGill (MI4). Le plus grand consortium d’experts axés sur les maladies infectieuses au monde, MI4 est à l’avant-garde de la recherche sur la COVID-19 au Canada.

Souder les cœurs brisés, qui a été lancé en septembre 2019, recueillera 50 millions de dollars pour faire en sorte que Montréal ait le taux d’hospitalisation le plus bas et le moins de décès dus aux maladies cardiaques au Canada. Un montant record de 18 millions de dollars a inauguré ce volet de la campagne, un don de la Fondation familiale Courtois.

Pour créer un traitement oncologique personnalisé visant à Mettre fin au cancer en tant que maladie potentiellement mortelle, la Fondation du CUSM, en collaboration avec d’autres fondations, a pour objectif de recueillir 35 millions de dollars. Le cancer touche tout le monde et les chercheurs du CUSM s’efforcent de le détecter plus tôt, de le comprendre jusque dans sa génétique, de découvrir ses faiblesses et de l’empêcher de faucher des vies.

« Je suis fière de faire partie de cette campagne transformatrice. Le soutien qu’offrira la campagne Osez rêver à la recherche médicale nous mènera à des percées scientifiques au profit non seulement des Québécoises et des Québécois, mais du monde entier », déclare Suzanne Legge Orr, coprésidente de la campagne Osez rêver.

Les priorités identifiées ici seront accompagnées de collectes de fonds au profit du traitement des maladies respiratoires, de la formation par simulation, de la recherche sur le cannabis, ainsi que pour de l’équipement de pointe et le recrutement du personnel. Ensemble, ces objectifs constituent une campagne historique qui définira l’avenir du Centre universitaire de santé McGill.

Share This