« Je pensais que les gens m’écouteraient, mais pas à ce point-là. »

Marilena Papadopoulos est touchée et reconnaissante de la réaction de la communauté à ses efforts personnels de collecte de fonds. L’aide-enseignante de 21 ans a coupé plus de 10 pouces de ses cheveux, et a recueilli 9 000 $ jusqu’à maintenant pour appuyer le Programme de bien-être de la Clinique du sein du CUSM.

Marilena

Jordan et sa famille avec Marilena Papadopoulos (à droite). Credit photo: Ascend Leadership

Tout a commencé alors que Marilena lisait un livre à ses élèves. Le personnage principal décidait de se raser la tête. Elle a partagé son rêve de faire un jour la même chose et a raconté à ses élèves qu’elle s’était déjà coupé les cheveux et les avait donnés pour une bonne cause. Sa révélation a suscité une conversation avec son groupe de deuxième année, et c’est alors que le petit Jordan lui a demandé si elle accepterait de couper ses longs cheveux pour sa mère, qui venait de recevoir un diagnostic de cancer du sein.

« Je suis rentrée chez moi, et j’ai appelé ma mère pendant la soirée en lui disant ‘Maman, je pense que je pourrais faire quelque chose, et je veux le faire’ », se rappelle Marilena. 

Elle est immédiatement passée à l’action et a communiqué avec Pink in the City, une organisation qu’elle connaît bien puisqu’elle y a travaillé comme bénévole pendant ses études secondaires à l’école Laval Liberty. Ensemble, ils ont travaillé rapidement pour élaborer un plan et fixer un objectif, et la collecte de fonds a démarré!

Marilena s’est coupé les cheveux à l’extérieur de l’école en compagnie de ses élèves, de l’équipe de Pink in the City, ainsi que de toute la famille de Jordan.

En plus de recueillir des fonds pour la Clinique du sein du CUSM, Marilena était heureuse de partager cette expérience avec ses élèves, dans l’espoir d’influencer la prochaine génération de leaders communautaires.

« Le lendemain, plusieurs élèves ont dit qu’ils aimeraient faire quelque chose de semblable à l’avenir. Quand on travaille auprès des enfants, on veut qu’ils comprennent qu’ils doivent être le changement qu’ils veulent voir dans le monde », affirme Marilena.

Vous avez une cause qui vous tient à cœur et vous aimeriez recueillir des fonds pour l’appuyer? Créez une page personnelle de collecte de fonds avec la Fondation du CUSM! Ensemble, osons rêver! En savoir plus ici.

Share This