Début d’une nouvelle collaboration pour améliorer le dépistage du diabète de type 2 chez les patients à risque élevé à Montréal (Québec)

Ce projet intégrera l’intelligence artificielle (IA), la technologie portable et les systèmes de dossiers médicaux électroniques pour identifier les patients qui pourraient être atteints de diabète de type 2 à Montréal, au Québec

Montréal, QC (19 avril 2022) – L’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), la Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée, HOP Tech et MEDTEQ+ sont fiers d’annoncer un nouveau partenariat de trois ans pour la recherche et le développement d’une technologie basée sur l’intelligence artificielle (IA) afin de mieux dépister et identifier le diabète sucré de type 2 (DST2) chez les personnes de 35 ans et plus présentant des facteurs de risque cardiovasculaire, comme l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques.

Un Canadien sur trois est diabétique ou prédiabétique,[1] et le DST2 représente jusqu’à 95 pour cent de tous les cas diagnostiqués[2]. Malheureusement, le dépistage du DST2 n’est souvent effectué que lorsque les patients présentent des problèmes de santé en lien avec le DST2, comme une maladie cardiaque et des lésions rénales[3],[4].  L’utilisation de technologies basées sur l’IA pour améliorer les mesures de dépistage pourrait aider à réduire le fardeau liée au DST2 sur le système de soins de santé.

« Le diabète est une maladie complexe et au Canada, le diagnostic est souvent posé une fois que les patients présentent un problème de santé significatif. Il est donc important de poursuivre des initiatives de collaboration pour trouver des moyens novateurs qui permettront de prévenir et de gérer les diagnostics de diabète et faire en sorte que tous les patients reçoivent les soins dont ils ont besoin le plus rapidement possible », déclare Andrea Sambati, présidente et directrice générale, Boehringer Ingelheim Canada. « Ce partenariat nous aidera à avoir un impact positif sur les personnes vivant avec le diabète de type 2. »

Le programme DECIDE-CV est l’un des premiers du genre au Canada, et l’une des premières collaborations multidisciplinaires visant à utiliser des technologies basées sur l’IA pour améliorer les résultats de santé des personnes atteintes de DST2. Les participants au programme utiliseront des dispositifs portables pour surveiller les indicateurs spécifiques au DST2 et enverront ces données à leur équipe de soins de santé par l’entremise de dossiers médicaux électroniques.

« De nombreuses personnes sont atteintes de DST2 et ne le savent pas avant qu’un événement cardiovasculaire majeur ne survienne. De plus, il est nécessaire de procéder au dépistage continu du DST2 chez les patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaires[5]», précise le Dr Abhinav Sharma, chef de la clinique DECIDE-CV du Centre universitaire de santé McGill et membre du comité des lignes directrices canadiennes en matière de santé cardiovasculaire axé sur le diabète et l’insuffisance cardiaque. « Nous sommes ravis de nous joindre à nos partenaires pour mettre au point le programme DECIDE-CV Grâce à une surveillance accrue, les médecins peuvent rapidement adapter leur démarche dans la prise en charge de chaque patient en fonction de ses besoins et des informations recueillies, et ce, pour améliorer le dépistage du DST2 au sein de la population canadienne. »

« Des projets tels que DECIDE-CV marquent un changement de paradigme dans les soins de santé. Nous sommes en train de passer du traitement des problèmes de santé lorsqu’ils surviennent à des soins préventifs qui empêchent les personnes d’avoir une maladie en premier lieu. La philanthropie joue un rôle important dans ce changement; en effet, le financement gouvernemental seul ne peut faciliter un changement aussi fondamental dans notre système de santé. La Fondation du CUSM est fière de s’associer à Boehringer Ingelheim et au Dr Sharma pour aider les Canadiens à rester en meilleure santé et à vivre plus longtemps », explique Julie Quenneville, présidente et directrice générale de la Fondation du CUSM.

Les études dans le cadre du programme débuteront au printemps 2022. Pour en savoir plus sur le DST2 et le programme DECIDE-CV, visitez le site www.decidecv.ca.


À propos de Boehringer Ingelheim (Canada) Ltée

Boehringer Ingelheim se consacre à la découverte de traitements révolutionnaires qui transforment des vies, aujourd’hui et pour les générations à venir. Entreprise biopharmaceutique de renommée mondiale axée sur la recherche, la compagnie valorise par l’innovation dans des domaines où il existe un grand besoin médical à combler. Fondée en 1885, Boehringer Ingelheim est encore de nos jours une entreprise familiale axée sur l’avenir. Elle compte plus de 52 000 employés œuvrant dans plus de 130 marchés et trois domaines d’exploitation : produits pharmaceutiques pour les humains, santé animale et fabrication contractuelle de produits biopharmaceutiques. Le siège social canadien de Boehringer Ingelheim a été établi en 1972 à Montréal, au Québec, et est maintenant situé à Burlington, en Ontario. Boehringer Ingelheim compte environ 500 employés au Canada. Pour en savoir plus, visitez www.boehringer-ingelheim.ca

Au sujet de l’Institut de recherche du CUSM

L’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) est un centre de recherche en biomédical et en soins de santé de réputation internationale. L’Institut, affilié à la Faculté de médecine de l’Université McGill, constitue le volet de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), un centre universitaire de santé situé à Montréal, au Canada, qui a pour but de prodiguer des soins complexes dans la communauté. L’IR-CUSM compte plus de 420 chercheurs et près de 1 200 étudiants et boursiers en recherche se consacrant à divers projets de recherche fondamentale, clinique et des résultats de santé au site Glen ainsi qu’au site de l’Hôpital général de Montréal du CUSM. Ses installations de recherche offrent un environnement multidisciplinaire dynamique qui favorise la collaboration et tire parti des découvertes visant à améliorer la santé des patients tout au long de leur vie. L’IR-CUSM est financé en partie par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). www.rimuhc.ca

Au sujet de HOP Tech

La plateforme de phénotypage humain numérique de HOP Tech intègre une technologie portable propriétaire, des applications mobiles et une vaste bibliothèque d’algorithmes d’apprentissage automatique qui favorisent la découverte révolutionnaire de biomarqueurs numériques. Avec des activités verticales dans les domaines de la technologie des capteurs, de la recherche clinique et de la surveillance à distance des patients, la compagnie fournit des solutions d’identification et de stratification des patients pour les payeurs et les prestataires de soins de santé ainsi que pour les systèmes et services de santé publique. HOP Tech a établi des coentreprises avec des centres hospitaliers universitaires renommés et des chefs de file du marché qui cherchent à déployer efficacement et à faible coût des approches préventives et des traitements centrés sur le patient dans les domaines cliniques des infections respiratoires (y compris COVID-19), du diabète de type 2, de l’insuffisance cardiaque et des neurosciences. HOP Tech est une entreprise dirigée par des femmes, avec des engagements ESG approfondis en matière de diversité et d’inclusion, une faible empreinte carbone et des investissements d’impact. https://hoptech.ca

À propose de MEDTEQ+

MEDTEQ+ est le consortium pancanadien pour la recherche et l’innovation industrielles dans les technologies médicales, et en tant que tel, a pour mission d’accélérer le développement de technologies novatrices visant à améliorer le statut de santé et la qualité de vie des patients. MEDTEQ+ appuie la validation et l’intégration de ces technologies dans le système de soins de santé et leur impact, à la fois sur le plan régional et international, en regroupant les compétences complémentaires des partenaires industriels et universitaire, et celles des prestataires de soins de santé. MEDTEQ+ compte sur l’appui financier du gouvernement du Québec, du gouvernement du Canada (par l’entremise du programme des Centres d’excellence en commercialisation et en recherche (CECR)), du secteur privé et de partenaires diversifiés pour favoriser les relations recherche-industrie.https://www.medteq.ca/

Au sujet de la Fondation CUSM

La Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) recueille des fonds pour soutenir l’excellence des soins aux patients, de la recherche et de l’enseignement au Centre universitaire de santé McGill, l’un des hôpitaux universitaires les plus réputés au Canada. Notre campagne « Rêvez grand », qui vise à changer le cours de la vie et de la médecine, permet de recueillir des millions de dollars pour résoudre les énigmes les plus mortelles de l’humanité : les maladies infectieuses; mettre fin au cancer en tant que maladie mortelle; réparer les cœurs brisés grâce à des soins cardiaques novateurs; dépister plus tôt les tueurs silencieux que sont les cancers de l’ovaire et de l’endomètre; former les équipes de soins de santé les plus compétentes au Canada; et bien plus encore. Nous mobilisons l’ensemble de notre communauté pour résoudre les problèmes de santé les plus complexes au monde.


[1] Diabète Canada. (2019). One in three Canadians is living with diabetes or prediabetes, yet knowledge of risk and complications of the disease remains low. Site Web de Diabète Canada. Tiré du site https://www.diabetes.ca/media-room/press-releases/one-in-three-canadians-is-living-with-diabetes-or-prediabetes,-yet-knowledge-of-risk-and-complicatio le 9 février 2022.

[2] Diabète Canada. Diabète de type 2. Tiré de : https://www.diabetes.ca/about-diabetes/type-2

[3] Diabetes in Canada: Backgrounder. Ottawa: Diabetes Canada; 2020. Tiré de : https://www.diabetes.ca/DiabetesCanadaWebsite/media/Advocacy-and-Policy/Backgrounder/2020_Backgrounder_Canada_English_FINAL.pdf

[4] Rawshani, A., Rawshani, A., Franzén, S., Sattar, N., Eliasson, B., & Svensson, A. et al. (2018). Risk Factors, Mortality, and Cardiovascular Outcomes in Patients with Type 2 Diabetes. New England Journal Of Medicine, 379(7), 633-644. https://doi.org/10.1056/nejmoa1800256

[5] Diabetes Canada Clinical Practice Guidelines Expert Committee. Diabetes Canada 2018 Clinical Practice Guidelines for the Prevention and Management of Diabetes in Canada. Can J Diabetes. 2018;42(Suppl 1):S1-S325. https://guidelines.diabetes.ca/cpg/chapter4