Deux frères de Montréal soutiennent un nouvel essai clinique pour aider à prévenir la COVID-19 sévère

Joseph et Nick Bakish ont fait un don de 75 000 $ pour aider à lancer le recrutement des patients pour l’essai clinique canadien de phase III du médicament PULM-001.

Montréal, le 4 juin 2021

Les frères Joseph et Nick Bakish ont décidé de jouer un rôle de premier plan dans l’évolution de la pandémie mondiale et de mettre l’accent sur les pays en développement qui ont peu accès aux vaccins. Issus d’une famille de scientifiques et de médecins, ils se sont engagés à donner en retour aux professionnels de la santé.

Après avoir créé le cabinet de services financiers Bakish Wealth chez Richardson Wealth Ltd, ils se sont passionné pour l’investissement d’impact et ont décidé de mener la charge en faisant un don de 75 000 $ à la Fondation du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pour lancer l’essai clinique de phase III d’un médicament reconverti, le PULM-001.

PULM-001 est un médicament antibactérien oral sécuritaire et abordable qui existe depuis des décennies et qui possède des propriétés anti-inflammatoires bien connues. Il a été utilisé pour traiter le paludisme, le lupus, le VIH et de nombreuses autres infections inflammatoires. Ce médicament reconverti sera administré aux adultes symptomatiques en convalescence à domicile afin de réduire l’inflammation pulmonaire. Ce type d’inflammation provoque généralement des complications dans les poumons qui peuvent entraîner une augmentation des séjours à l’hôpital et en unité de soins intensifs, voire la mort. Ce médicament devrait permettre de prévenir les cas les plus sévères de COVID-19 en bloquant la réponse inflammatoire du corps.

L’essai clinique, mené par l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et la start-up canadienne Pulmonem, testera l’utilisation de PULM-001 chez des patients aux premiers stades de la COVID-19. Il s’agit de l’un des très rares essais cliniques de phase III pour des traitements de la COVID à avoir obtenu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et de Santé Canada.

« Il s’agit d’une occasion unique d’investir dans un traitement sûr et abordable qui peut empêcher des milliers de personnes de tomber gravement malades de la COVID-19. Mon frère Nick et moi croyons profondément aux accomplissements de la recherche et de l’innovation. Nous sommes fiers de soutenir la Fondation du CUSM pour lancer la prochaine étape de cet essai clinique révolutionnaire. »

– Joseph Bakish, directeur, gestion de patrimoine, gestionnaire de portefeuille et conseiller en placement, Bakish Wealth / Richardson Wealth Ltd.

La Fondation du CUSM recueille 5 M$ pour financer les coûts de cet essai clinique. À ce jour, un million de dollars a été recueilli grâce à des dons et des investissements. Le recrutement des patients débute le 14 juin 2021 au Québec et en Ontario.

« Nous offrons aux donateurs et aux investisseurs la possibilité de contribuer à la mise en marché d’un médicament peu coûteux pour prévenir les cas sévères de COVID-19. Nous avons la possibilité de nous associer pour aider les pays en développement à sauver des vies et à rouvrir leurs communautés. L’investissement d’impact nous donne le pouvoir de transformer des vies et de révolutionner la médecine. »

– Julie Quenneville, présidente-directrice générale de la Fondation du CUSM

Cet essai sera entièrement réalisé à distance au Canada, en Ontario et au Québec, ainsi que dans six centres aux États-Unis. Des milliers de patients ambulatoires symptomatiques (positifs à la COVID-19) participeront à l’essai clinique dirigé par le Dr Jean Bourbeau, chercheur principal et directeur du Centre McConnell de médecine innovante (CMI) à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM).